Quelles Baguettes de radiesthésie choisir ?

Un exercice de centrage intérieur pour vous assurer une recherche fluide et naturelle

Lorsque l'on démarre pour la première fois une recherche en radiesthésie avec une paire de baguettes coudées, on est tout impatient de trouver sa première veine d'eau souterraine, ou tout autre choses me direz vous !..et c'est bien normal ! Seulement voila on oubli trop souvent que la bonne tenue des Baguettes coudées est essentielle pour vous assurer une recherche fluide et naturelle.

“Savoir Tenir ses Baguettes parallèles de radiesthésie” c’est comme “savoir tenir un stylo”, ça ne fait pas de nous un écrivain mais c’est une fondation essentielle pour commencer à pratiquer...

Dans cet article je vais vous expliquer une méthode en dehors des sentiers qui fait ses preuves pour bien tenir vos baguettes coudées de radiesthésie !

Bien entendue, l’important est de trouver votre propre tenue, de vous sentir à votre aise et d’adapter la tenue à votre sensibilité !

Tenir ses Baguettes coudées

Le truc à ne pas faire lorsque l'on débute !

Lorsque l'on débute la pratique des baguettes coudées, on a tous le même réflexe, on pose les mains sur les poignées 😉 et hop c’est parti !
L'avantage avec cette méthode est que l’on ne s’encombre pas avec la technique ! On prend la Vie comme elle vient !

Seulement, le risque avec cette méthode est de se crisper sur les poignées et d’induire un mouvement musculaire et de faire un passage en force.

Gardez à l’esprit que c’est un exercice de détente et surtout de lâcher prise.

Si vous êtes habitué à cette tenue (tout à fait valable ceci dit en passant) Pensez juste à ne pas serrer trop fort les mains sur poignées et gardez les articulations souples !

 

Bien tenir ses Baguettes coudées, La méthode QI-GONG

A prononcer [Tchi-Gong].

Pourquoi Qi-gong ? Simplement car elle reprend les codes et l'essence de cet art Chinois. Cette discipline traditionnelle chinoise est fondée sur la libération de l'énergie vitale, associant mouvements fluides, exercices respiratoires et concentration de l'esprit. Et c'est exactement ce que l'on recherche dans notre tenue des Baguettes coudées.

Cette méthode pour tenir ses baguettes coudées est plus fine dans son approche et implique plus de conscience.

 

Mise en application pour bien tenir vos baguettes coudées:

  • Prenez votre paire de baguettes coudées en mains.
  • Placez vos phalanges sur les poignées des baguettes et le petit doigt sur le cul des baguettes pour stabiliser l'ensemble (voir image ci-dessous)
  • Vous tenez donc vos baguettes du "bout des doigts" : Peut être complexe au début, mais une fois la technique maîtrisée, cette tenue apporte un positionnement intérieur centré et neutre.  Un espace d'accueil plus large et une liberté de mouvement plus fluide s'offre à vous.

Cette méthode à l'avantage de ne pas apporter de "force". Elle favorise la fluidité et la libération naturelle de l'énergie vitale.

 

Utiliser vos Baguettes coudées avec conscience et sensitivité

Une fois que vous savez tenir votre paire de baguettes coudée, la prochaine étape est de mettre en action vos baguettes coudées pour commencer à appréhender leur maniement et leur utilisation.

C'est pourquoi nous allons découvrir comment utiliser nos baguettes coudées avec conscience et sensitivité

Dans ma vision de la pratique j'y vois principalement la faculté de faire les choses en conscience et avec sensitivité. De développer en premier lieu notre ressenti et notre écoute intérieure plutôt que la performance (qui viendra dans un second temps)

 

Mettre en action ses baguettes

Pour cela nous allons Apprendre à monter et descendre nos Baguettes coudées. Et oui c'est tout bête mais rappelez vous: Une montée réalisée avec conscience est une bonne fondation pour des recherches centrées et alignées.

 

Levez vos baguettes coudées

1. Vous tenez vos baguettes, les bras le long du corps, muscles détendues, articulations souples,détendus et relâchés. Genoux légèrement fléchis, pieds bien à plats, faites bouger vos plantes et doigts de pieds… Respirez !

Prenez le temps de conscientiser que vos pieds sont en relation avec la terre.

2. Dans un inspire et un mouvement lent, montez les baguettes face à votre torse.
Vos bras sont pliés à environ 90°. ni trop proche, ni trop loin.. dans une position que vous jugez confortable !

Indice: Plus vous êtes en conscience et plus les bouts des Baguettes doivent vous sembler lourdes 

3. Trouvez votre équilibre, votre détente intérieure...

Les baguettes sont faces à vous, parallèles, stables et parfaitement droites.
[Si vos Baguettes vous taquinent et bougent d'elles même je vous invite à l'article "comment maitriser ses baguettes coudées"]
Vos pieds sont parallèles et stables. Tout votre corps repose sereinement sans force sur le sol.

A ce stade prenez le temps de ressentir votre état d'être. Etes vous calme, posé intérieurement, silencieux ? ou au contraire agité, nerveux, crispé ?

Prenez le temps d'observer sans juger, il n'y a pas de mauvaises réponses, accueillez simplement et respirez.

Redescendez vos baguettes coudées 

Mais Attention, on les redescendant avec conscience ! Ne vous déconnectez pas brutalement !

Rassurez vous rien de dangereux, c'est juste que c'est comme raccrocher au nez de quelqu'un, c'est un peu violent. Restez calé intérieurement et dans un expire lent et profond, prenez le temps de descendre les baguettes avec conscience, calme et tranquillité. 

Vous pouvez enchainer la montée et la descente des baguettes plusieurs fois. A chaque fois essayez de ralentir le rythme et de le réaliser le plus doucement et avec le moins de force possible !

De la théorie à la pratique

Peut-être qu'au delà de la tenue de vos baguettes coudées vous cherchez surtout à déployer votre plein potentiel Sensitif 

Avec au fond la question de savoir...

Comment on procède pour approcher (et décoder) le monde subtil ?

Si cette question vous interpelle et que vous aimeriez

  • Décoder l'interaction avec le monde invisible sans prises de tête
  • Structurer votre pratique, être guidé plutôt que tâtonner
  • Apprivoiser vos ressentis sans pour autant les brider
  • Développer la confiance en vos ressentis et vos baguettes coudées
  • Manier vos baguettes coudées avec la précision d'un horloger
  • Libérer le potentiel de votre sensitivité et de vos baguettes coudées
  • Être autonome et trouver votre propre style dans votre pratique
  • Ouvrir en grand le champ des possibles sans vous limiter

j'ai crée un programme entièrement en ligne pour devenir un Sensitif accompli et Révéler tous les secrets du monde Subtil avec vos baguettes coudées

Si cela vous intéresse, le détail est juste ici 

Alors que pensez-vous de cette méthode pour tenir vos baguettes coudées ?

 ? Partagez moi en commentaires ce que vous avez ressenti ?

  • Merci pour cette approche, c’est très éclairant, cela me donne envie de reprendre mes baguettes et de tester !

    • Guillaume dit :

      Merci Fred pour votre retour, je vous souhaites de belles expérimentations 🙂

      • Bussiere dit :

        Bonsoir
        Voilà comment savoir ci il y a des choses paranormal avec mes baguettes coudé poser des questions ? Mais pour des réponses c est que oui ou non
        Merci pour votre réponse

        • Guillaume dit :

          Bonne question effectivement ! Il est vrai que le oui/non est un peu limitant (et parfois pas très fiable). Une idée serait peu être d’ouvrir votre questionnement sans l’enfermer forcément sur le paranormal, cela vous donnera plus de latitude et de nuances sur la réponse.
          Par exemple, peu être que l’intention derrière vote recherche est de savoir ce qui bloque l’harmonie dans votre lieu de vie. Dans ce cas aborder votre lieu avec cette intention, levez vos baguettes et laissez vous guider pour voir ce qu’elle ont a vous dire !
          Si vous souhaitez aller plus loin consultez cet article qui vous donne quelques astuces
          https://www.baguettes-sensitives.com/blog/conseils-harmonisation-habitat/

          et sinon j’ai il y a la masterclass Harmonisation d’habitat qui aborde en partie ce processus
          https://www.baguettes-sensitives.com/formation-harmonisation-habitat/

          Belles expérimentations

  • J’aime beaucoup votre façon simple et claire d’expliquer, c’est vraiment agréable et on a tout de suite envie d’essayer. ce n’est pas scolaire, ce n’est pas théorique et on sent toute le plaisir que vous avez à le partager du coup ça donne envie 🙂 ! Merci !

  • Florence dit :

    Je vais tester dès que possible… et je reviens vous dire comment ça se passe ! Merci en attendant pour ces explications.

    • Guillaume dit :

      Avec joie Florence ☀️
      Belles expérimentations à vous
      Guillaume

  • RAKOTOMALALA dit :

    clair, simple et efficace ! Merci

  • Jean-Christophe dit :

    J’ai toujours aimé travailler en relation avec la nature, jamais tenté d’expérience de ressenti, peur du jugement des autres, je vais tenter, j’aime la nature, je ne sais pas comment lui rendre, mais j’aimerais la ressentir, l’analyser, pour aider éventuellement des gens dans le besoin (souci tellurique, veine eau etc…)

    Et m’y reconnecter un peu plus que mon pc ^^ tellement de projet, rêve, mais aucune force pour y arriver !
    Bref, vos explications sont claires, efficaces, et donnent envie d’aller vers ce monde que je sens au fond de moi, qui m’attire !
    Et pourtant je suis cartésien comme pas possible !!

    • Guillaume dit :

      Bonjour Jean Christophe,
      Je comprends tout à fait ce besoin de (re)connexion qui vient comme un appel intérieur !
      Et effectivement je pense que l’on peut être cartésien ET sensible, les deux ne sont pas opposés bien au contraire c’est même une bon mélange qui vous permet de garder l’esprit clair avec les sens en éveil 🙂
      Je vous souhaite un beau chemin dans votre exploration.
      Guillaume

  • Bonjour !
    Cet article tombe à point nommé… Voilà des mois que j’ai adopté une paire de baguettes coudées, que j’ai ensuite superbement ignorées, essentiellement par peur de ne pas y arriver. Jusqu’au jour où, sans aucune raison, elles ont glissé au sol, alors que j’étais en train d’utiliser mon pendule de mon côté.
    J’ai compris.
    Voilà donc deux jours (oui, je débute) que j’enchaîne ma méditation du soir par l’utilisation de mes baguettes. Toute seule, j’ai déjà remarqué que si je bloquais ma respiration :
    1 – je manquais d’air
    2 – mes baguettes aussi

    Mais donc suite à ma pratique, juste là, je vous lis et apprends comment les appréhender, apprendre à monter les baguettes, en inspirant, en conscientisant. Idem à la déconnexion. Et je suis drôlement confortée dans mon ressenti de novice ! Du coup je vais mettre votre site dans mes favoris, et approfondir ma pratique avec vos bons conseils pas loin. Merci infiniment !

    • Guillaume dit :

      Bonjour Fanny, effectivement votre feeling est le bon !
      La pratique sensitive nous met en lien avec le monde subtil et par conséquent va nécessiter pas mal de subtilité dans notre manière d’appréhender les baguettes. La respiration est un bon ingrédient. Vous allez voir plus vous faites le mouvement en conscience et plus quelque chose va se lier, s’unir en vous et avec les baguettes. C’est une bonne base pour ensuite débuter en confiance 😉

  • Nathalie dit :

    Bonjour Guillaume
    A la suite d’une découverte intrigante des baguettes il y a plusieurs mois, me voilà en possession de Mes baguettes.
    Je voulais m’accorder avec elles et vos explications sur votre site est superbe, Bravo pour votre pédagogie.
    Mes ressentis sont déjà agréables, je me recentre avec mon moi, je m’apaise, je m’aligne, magique !
    Avec ce merveilleux outil, je vais avancer avec sérénité et confiance en moi pour former un binôme serein, conscient et en connexion avec les énergies de la nature.
    Merci Guillaume

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    >